Le musée des Aurores Boréales

C’est l’un des nombreux charmes de l’île à la nature tumultueuse. A 3h30 de vol depuis Paris, alors que les touristes se font plus rares, l’hiver est pourtant la période la plus propice à l’observation des aurores boréales. La saison réunit toutes les conditions requises : le froid, avec les températures les plus basses de l’année, et l’obscurité, à partir du mois de novembre et jusqu’au mois de février le jour se réduit à 5h de lumière quotidienne. Cette période de nuit prolongée augmente du même coup les chances de pouvoir les observer dans les meilleures conditions. Ce phénomène naturel, formé par l’entrée de « vents solaires » dans notre atmosphère, qui s’observe aux Pôle Sud et Pôle Nord et depuis les pays les plus proches comme l’Islande, n’en reste pas moins imprévisible et tributaire des caprices de la météo. Les aurores boréales entrent au musée. Seule certitude pour approcher les « northern lights », le centre d’informations sur les aurores boréales, baptisé « Aurora Reykjavik » et situé dans la capitale islandaise… est ouvert tous les jours. Pratique, plusieurs salles équipées de postes interactifs permettent de découvrir un peu de la magie du phénomène, de l’appréhender, connaître son histoire, prendre quelques cours de photographie nocturne (quelques réglages spécifiques permettent d’immortaliser les lumières), etc. Clou du spectacle, une pièce plonge le spectateur dans la contemplation d’une aurore boréale projetée en HD. Le centre est ouvert de 10h à 22h tous les jours.

This entry was posted in nouvelles d'Islande and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.